Êtes-vous aussi passionné de montres que James Bond ?

11 février 2016 jeanvincent 0 Comments

On connaît sa faiblesse pour les femmes fatales, mais James Bond semble aussi s’enticher particulièrement d’un objet dont un espion aussi acharné et consacré que lui ne pourrait se passer : la montre. Certaines personnes sont fidèles à leur marque préférée, tandis que d’autres comme l’agent OO7, aiment innover. Un livre est ainsi même dédié à sa passion pour les montres.

James Bond, l’espion qui aimait les montres, dans vos bibliothèques

James Bond, l’espion qui aimait les montres, un livre assez inattendu, publié par les éditions du Cherche Midi et signé par Frédéric Liévain. Néanmoins, qui parlera aux fans de l’espion le plus charismatique et redouté du monde, de surcroît passionnés de montres. En effet, cette œuvre de 175 pages raconte ce penchant flagrant de l’agent 007 pour ces bijoux efficaces lors de ses missions où le temps lui est souvent compté. Des accessoires de mode qui viennent aussi parfaire son attirail : l’on connaît aussi le fameux style tiré à quatre épingles du personnage, qui ne saurait être digne de JB sans une montre.

Omega, Submariner, Rolex, JB ou la folie des montres de luxe

Tendance oblige, la montre connectée pourrait aussi faire partie des armes incontournables de James Bon. Et si le célèbre espion britannique est connu pour ses goûts prestigieux, pas de panique, avec la montre connectée de luxe, son look restera toujours digne de l’agent préféré de Sa Majesté. Dans son livre intitulé James Bond, l’espion qui aimait les montres, Henri Liévain dépeint alors en détail la passion pour les tocantes du personnage créé par Fleming, depuis sa Rolex jusqu’à sa dernière Omega, en passant par sa Submariner et ses Seiko. Des marques réelles de référence sur le marché haut de gamme.

Dis-moi quelle est ta montre et je te dirais qui tu es

Et si le personnage de JB apprécie particulièrement les montres de luxe, c’est qu’il est fidèle à lui-même dans les détails. Car, comme le dit son créateur, l’auteur britannique, « Le choix d’une montre en dit autant sur un gentleman que son costume de Savile Row ».

Previous Post

Next Post

Laisser un commentaire